Accueil > Actualités > Camping: retour aux sources et videos d’époque !
Camping: retour aux sources et videos d’époque !

Le Camping, les origines…

camping sympa aude

Bien qu’il faille s’adapter à l’évolution, votre camping le Moulin du Pont d’Aliès s’efforce de garder l’esprit camping… Esprit camping ? De quoi parle-t-on? Pour les curieux, voici petit voyage dans le temps…

Le camping est un terme générique qui désigne à la fois un type d’hébergement consistant à vivre sous toile et un terrain aménagé comme lieu d’hébergement temporaire pour les adeptes du camping.

A noter que les puristes de la langue française tenteront en vain de traduire CAMPING par l’idiome francisé « campisme » qui n’aura aucun succès !

Au fur et à mesure de son développement, le terme de camping s’étendra à « Hôtellerie de plein air« , qui couvre l’ensemble des activités relatives à l’hébergement temporaire de vacances ou de villégiatures secondaires.

LA TENTE

La tente est une des plus anciennes formes de l’habitat humain.
Tipi et le Wigwam des indiens et amérindiens, la yourte en peau ou en feutre des peuples nomades d’Asie centrale, la khaima des Maures du Sahara et la daboyta des Afars, peuple africain de l’est…sont encore de nos jours largement utilisés voire copiées dans nos sociétés occidentales nostalgiques de nature et d’authenticité.

La tente permet une mobilité géographique exceptionnelle. Son utilisation comme habitation permanente déclinera progressivement avec la sédentarisation des peuples liée au développement de l’agriculture. Toutefois, elle gardera toute sa force dans les territoires désertiques et pauvres où une implantation fixe restait utopique.

séjour audePar contre, la tente militaire sera largement sollicitée par toutes les forces armées pour son efficacité immédiate et sa maniabilité exceptionnelle d’autant que son confort rudimentaire convient aux rigueurs militaires. Les scouts s’inspireront d’ailleurs des campagnes militaires pour l’organisation de leurs séjours sous toiles.

Enfin les explorateurs de la fin du XIXème siècle, vulgarisent l’image « du campement dans la brousse », dont les aristocrates oisifs s’empareront. La tente donne une image de liberté qui restera longtemps ancrée dans les esprits.

 

 

HISTOIRE D’UN CONCEPT

L’origine du mot est latin « campus » qui veut dire champ. « faire campos » est une expression datant du XIXème siècle qui signifie l’arrêt de la scolarité pour faire les moissons.
Il y a donc l’idée de s’arrêter qui sera reprise par le rédacteur du magazine sportif l’auto qui en 1903 parlera de « camping » pour désigner les campements des sportifs de l’ « Association of Cycle Campers fondée ».
Mais est associée aussi l’idée d’habiter « hors murs » comme témoigne cette anecdote racontée par Lucien Baudry de Saunier qui dès 1898 mentionne dans la revue du Touring club de France, les habitations mobiles, tractées par des chevaux, des aristocrates anglais faisaient le tour de leurs immenses terres avec des habitations mobiles.

Les notions de liberté, mobilité, fonctionnalité sont donc très forte.

Une origine sportive

Avant la première guerre mondiale, le camping est réservé à des hommes de catégories aisées qui pratiquant une activité de plein air (canoë, randonnée montagne, cyclisme) et voulant se rapprocher de la nature. Ils se tournent vers le moyen le plus simple pour dormir : la tente. Au début du siècle, les mouvements hygiénistes fleurissent donnant naissance dans les années 1900 à une myriades d’associations : « Youn men’s Christian association », « coopérative d’excursion », « club français de camping », « touring club de France », « les campeurs de France ».
Les premiers sites de camping étant le plus souvent gérés par des anciens de la Coloniale.

Après la première guerre mondiale, le monde a changé, les frontières entre les hommes du haut et ceux d’en bas sont perméables… Le camping se structure avec d’un côté de grandes organisations qui vulgarisent le camping par des publications, des guides, des conseils et qui achètent des terrains pour en faire des aires de repos (on ne parle pas encore de « camping ») ; et de l’autre le mouvement scout qui veut former la jeunesse par l’encadrement de camps de toile, avec des règles militaires et spartiates.

Un engouement populaire.

En 1936, les premiers congés payés lancent sur les routes des milliers d’hommes et de femmes avides d’air pur et de liberté sur les routes de France. Ils n’ont pas de gros moyens et seront les principaux instigateurs de la vague touristique sans précédent qui organisera définitivement les régions, surtout celle des côtes françaises. Malgré la deuxième guerre mondiale, cet élan vers la pratique du camping ne se ralentira plus. Ce sont désormais les familles qui partent ou les colons des régions parisiennes (enfants qu’on emmène au bon air)

camping grand sud aude

Les premiers campings: nostalgie…

A cette époque, aucun code n’est érigé et le camping dit « sauvage » est autorisé, il faudra attendre 1950 pour que les premières licences apparaissent. Un décret limitant le camping sauvage sera édicté en 1959, afin de canaliser l’affluence grandissante des campeurs.
L’engouement est tel que dans les années 1960, les « campings » ne parviennent pas à absorber la masse de vacanciers qui se ruent sur les plages. Les concessions de terrains de camping se multiplient ainsi que l’achat de parcelles privées en bord de mer.

La pratique du camping-caravaning

Les premiers « mobilhome » (la maison mobile) sont apparus en Grande-Bretagne à partir des années 1950 pour remplacer les caravanes tout en gardant un châssis permettant d’être mobile. C’était pour les vacanciers avoir une résidence secondaire à peu de frais.
C’est en 1970 que la mode du caravaning traverse la Manche pour prendre d’assaut les campings traditionnels qui désormais accueilleront les adeptes de la toile d’un côté et de l’autre les adaptes du mobil home.

Tiens, au passage, une ancienne pub sur les caravanes pliante de chez trigano, de 1972 !

Les caravanes TRIGANO de 1971 : la réclame !

PLus récent, les caravanes ADRIA de 1984

La course à la modernité

camping dans l'Aude 11

premières maisons mobiles

Les différents constructeurs de mobil home se feront alors une féroce concurrence pour offrir le maximum de choix alliant confort et ingéniosité. Pour séduire leur clientèle, les gérants de camping se dotent de gammes luxueuses et aménagent leur camping en véritable résidences : C’est la nouvelle ère des hôtelleries de plein air. Ces parcs résidentiels deviennent des structures vouées aux loisirs et aux vacances et développent une gamme complète de service : restauration, animation, aménagement aquatique, loisirs et sécurité.

 

 

Le retour aux sources

Après des années de modernisation tant par le choix du design que celui des matériaux, la mode est à un retour en force des habitats traditionnels détournés au profit d’hébergement temporaire de vacances. Dans un premier temps on détourne le chalet, la cabane puis on réinstaure les yourtes, tipis, roulottes qui rencontrent un beau succès dans les campings de campagne.
Enfin on renoue avec tout type d’hébergement dont la promesse est le plus de proximité avec la nature : cabanes dans les arbres, tente cocoon, les « pod » en bois, tentes panoramiques suspendues, le glamping, casematte sur pilotis, tout en gardant un grand confort….

Et surtout surtout…dans les milieux chics on abolit le nom de mobil home devenu ringard…. Remplacé par le terme de résidence mobile!

Révervez vite pour faire du campisme au Moulin du Pont d’Aliès et louez une de nos maisons mobiles !

Et vous c’était quoi votre première caravane ? Laissez nous un commentaire ci dessous ?

tags: histoire du camping, camping caravane aude, camping emplacement aude, camping familial aude

2 Responses to “Camping: retour aux sources et videos d’époque !”

  1. Nelson TERRA dit :

    bonjour,
    sympa l’article !
    moi j’ai commencé le camping avec une vielle toile de tente de mon père. il me fallait plus de 2 heures pour tout installer, on est loin des 2 secondes ..

  2. valérie JEAN dit :

    Quel chemin en un siècle…Aujourd’hui plus de problème de montage et démontage, plus le problème de faire sécher sa tente avant de la replier…On arrive, on s’installe comme à l’hôtel…Par contre avec les tentes pas de ménage à la fin du séjour!!! Mes dernières vacances dans le camping de Stéphanie et Laurent à Axat, une vrai moment de plaisir. Le camping est idéalement situé pour partir à la découverte de cette magnifique région.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.